Dolmens, tumulus et menhirs à Pornic - quelques un vue au cours des "randos JRL"

  • jade.rando.loisirs.over-blog.fr
Dolmens, tumulus et menhirs à Pornic
Sans aller jusqu'à Carnac, ni même Stonehenge, on peut contempler à Pornic et dans le Pays de Retz divers monuments mégalithiques dont certains sont remarquables. 
 
 Les mégalithes de Pornic sont presque tous composés de grès que l'on nomme quartzite, des grès avec inclusion de quartz. Ce sont des roches que l'on trouve facilement sur le territoire de la commune et du Pays de Retz. Ces pierres levées sont de très grandes dimensions, et ont permis ainsi l'édification, en des temps reculés, d'une série de dolmens de taille conséquente sur le territoire de Pornic et des communes avoisinantes.
 
 La particularité des dolmens de Pornic est de créer des galeries dolméniques en miroir. Les pierres qui se ressemblent sont mises face à face dans les galeries couvertes des mégalithes: du quartz face au quartz, du grès face au grès. 
On a déjà pu remarquer cette volonté de symétrie dans d'autres murs cyclopéens à travers le monde.

 

Définitions des monuments mégalithiques.

Les pierres levées que l'on rencontre dans l'Ouest sont des constructions datant d'avant l'ère historique. On peut parler de gigantisme dans certains cas.
 
 Le Dolmen ressemble à une table. On utilise souvent des termes de menuiserie pour le décrire : les pieds, qui sont des pierres verticales, et le plateau posé à l'horizontale. Le plateau est constitué d'une seule pierre, ou, comme à Pornic parfois de plusieurs plateaux posés les uns sur les autres. Cette pose en encorbellement peut utiliser des pierres de moins grande dimension. Des salles transversales en forme de transept jalonnent les galeries.
 
 Le Menhir quant à lui est une pierre fichée verticalement dans le sol, et souvent orientée dans un axe précis. On en trouve fréquemment dans les champs, isolés de toute autre construction.
 
 Lorsque plusieurs Menhirs sont disposés en cercle, ou en demi cercle, on parle alors d'un Cromlech. Le centre peut se trouver vide ou comporter un dolmen.
 
 Une allée couverte est un dolmen comportant une galerie particulièrement longue.
 
 Un Tumulus ou cairn est un monticule de terre créée par l'homme. Il se compose de terre ou d'un mélange avec des terrassements pour assurer sa stabilité. A Pornic on en dénombre encore un, nettement visible, que l'on nomme «la Motte» (anciennement «la Motte aux Fées»). Au pluriel l'usage est de dire tumuli.

 

Fouilles archéologiques à Sainte Marie sur Mer, Le Clion sur Mer et Pornic

 Au sein des galeries, qui ont été fouillées notamment par le Baron de WISMES au 19eme siècle, on a parfois trouvé des objets forts anciens, et même des restes de dépouilles humaines. 
Ces découvertes archéologiques sont soigneusement conservées au Musée Archéologique de Nantes. Elles datent du paléolithique jusqu'au néolithique, notamment de l'âge du bronze et de l'âge de fer. Monsieur Pitre Lisle Du Dréneuc , conservateur de Musée et spécialiste de la préhistoire, fait référence aux fouilles entreprises par le Baron à de nombreuses reprises.

 

Trouve-t-on des menhirs ailleurs qu'en Bretagne ?

 L'érection de pierres levées ne se limite pas au territoire breton. On trouve des constructions similaires dans de nombreux pays d'Europe, et pas uniquement sur la façade atlantique. On pensait auparavant que les Celtes avaient créé les allées couvertes et autres pierres dressées. 
On nommait alors cela les Pierres Druidiques, en référence aux chefs religieux de cette époque. Les dépôts funéraires retrouvés parfois dans les tumuli leurs étaient attribués. 
D'autres théories évoquent le fait que ces vestiges préhistoriques soient des calendriers géants, des points de repère, ou des observatoires. On a pensé aussi à une époque que le mégalithisme était d'une époque antédiluvienne. Mais à ce jour on ne peut faire aucun lien avec une période de déluge.
Le département avec la plus grande concentration de dolmen, en France, est celui du Lot. On évoque tous ces points communs entre les monolithes, obélisques de grés ou granit, et les galeries dolméniques sous le terme de Civilisation des Mégalithes
Certains vestiges se trouvent sous le niveau de la mer, sous forme de monolithes submergés.
Heureusement, à l'heure actuelle toutes ces pierres dressés sont classées aux Monuments Historiques et sont protégés.

Le Dolmen des Mazères de Sainte Marie sur Mer 

  Ce dolmen est aujourd'hui introuvable. Il était de dimension honorable, car sa table était longue d'à peu près 2 metres 50. Les piliers qui supportaient le plateau étaient en quartz. Il était situé au creux d'un vallon, au nord de Sainte Marie sur Mer. Son emplacement correspond à la limite cadastrale entre les communes de Saint Michel Chef Chef et Sainte Marie entre les lieux dits les Bouillons et la Rochandière. Il fût détruit en 1866. Un fermier dit avoir retrouvé sous les fondations des rondelles de cuivre.
dolmen des mazères Sainte Marie sur Mer
 Un tumulus, une butte ovale se trouvait au nord de Sainte Marie sur Mer, entre les lieux dits Huchepie et le Tabier. Jusqu'aux 19ème siècle on pouvait encore distinguer le monticule de terre, entouré de fossés. Depuis le terrain a été nivelé, il ne reste plus de trace de ce lointain passé. La pièce d'exploitation agricole se nomme «Les Meurts».
 Près de la Plage du Porteau, et près des Mousseaux, on a trouvé des objets façonnés, dont une hache préhistorique en Diorite.
 On trouve de la diorite à certains endroits du Pays de Retz. Cette jolie roche comprend parfois des inclusions de grenats sombres. Il est assez facile de trouver des grenats dans le lit de la Loire ou de ses affluents. La diorite grenatique se nomme aussi Eclogite (pyroxène et grenat).

Tumulus des Mousseaux et trois autres dolmens 

Ces ensembles sont regroupés dans le quartier des Mousseaux, près du Golf de Pornic. On nommait avant cet endroit La Motte Aux Fées
Le Dolmen du Tumulus des Mousseaux est facilement visible de nos jours. Il se compose de deux galeries dolméniques, et a un diamètre approximatif de 15 mètres. 
Un panneau détaille des information utiles; il est interdit d'y entrer, mais on peut le contempler depuis l'extérieur.
emplacement des différents tumuli de la motte aux Fées

 

tumulus des Mousseaux entrée de la galerie dolménique nord
Entrée de la galerie nord du tumulus des Mousseaux
En continuant la route vers le jardin de retz, à une faible distance, se trouvent d'autres constructions mégalithiques, dans une propriété privée, mais que l'on peut visiter sur demande lors des journées du patrimoine. Il s'agit du Dolmen de la Croix, du Dolmen des Trois Squelettes et d'autres galeries plus petites.
 
Dolmen de la Croix Pornic
Le Dolmen de La Croix comporte des gravures certainement préhistoriques sur des parois internes à l'allée couverte. Les dolmens gravés, tout comme les dolmens-statues, sont un phénomène rarissimme. On trouve des dolmens statues en Corse principalement, et dans notre département, on peut encore voir un dolmen avec des pétroglyphes anciens, le rocher de Brandu, à Guérandes. 
 
Dans la galerie des Trois Squelettes furent retrouvés les restes d'un couple et d'un enfant, mais sans trace de dépôt funéraire hormis des terres cuites datant de l'ère préhistorique. Etait ce une tombe ou un tombeau?
Dans le dernier Couloir, à l'opposé de La Croix, Le Baron de Wismes a retrouvé les restes d'une allée couverte. Cet alignement de pierres était endommagé.
 
Dans cet ensemble d'alignement de pierres, des vestiges furent extraits du sol : divers silex taillés, des haches en diorite, et des poteries de terre cuite. 

 

Dolmens de Gourmalon

De l'autre côté de la ville se trouvent un territoire comprenant de nombreux mégalithes. On peut en observer encore certains.
Cromlech de Haute Folie
Le lieu dit la Haute Folie : est ce à dire qu'il s'y trouvait un hospice, un hôpital ou un centre de ce genre ? Le lieu dit se trouve au point le plus élevé de Gourmalon, le mot 'haute' pourrait donc se référer à l'altitude. 
Quand au mot folie, il est très répandu comme toponyme en France. En effet, en vieux français, une folie est un bois de feuillus, voire un baraquement fait de branchages. Il s'agit donc sans doute d'une ancienne futaie. On voit le lieu dit clairement sur les cartes datant de 1820/1866.
 
On trouvait à cet endroit un ensemble circulaire d'une trentaine de menhirs ou pierres levées.
 
Cromlech de Haute Folie
Allée couverte du moulin de Gourmalon.
description de l'allée couverte du meunier
 
Cette allée était encore visible il y a 140 ans environ. Elle était d'une dimension conséquente, avec une longueur de 6m 30, suivie d'une crypte. L'endroit que je coche sur la carte est donné à titre indicatif et sensiblement approximatif. 
allée couverte emplacement approximatif
Lisle du Dréneuc a pu l'observer, mais a émis ses doutes quand à sa conservation future :
Un autre dolmen 
 
se trouvait non loin du moulin, en direction de la mer, au plus près de la côte.
La pierre de la Lionne
a été nommée ainsi car elle ressemblait de loin à une lionne de profil. Elle se situait à Gourmalon, dans la partie donnant sur le quai, à l'angle avec une autre rue. En 1873, le tumulus était en bon état de conservation et la lionne surmontait un petit dolmen.
dolmen de la lionne
Le Menhir de Malmy se situait dans la rue de Malmy, près de l'ancienne villa Bourgette. Personne ne sait plus quelles étaient ses dimensions.
Le Dolmen de la Joselière
Au lieu dit de la Joselière, très près de la côte, se trouve encore le dolmen de la Joselière. Ce monument préhistorique comporte une allée centrale de bonne dimension. Anciennement il était connu sous le nom de Dolmen de Chiron.
On peut en faire en tour facilement. Une pancarte explique en français et en anglais la forme de la galerie. Il est interdit d'y entrer mais il est facile d'en percevoir l'intérieur.

Dolmen du Prédaire 

On peut se rendre au Prédaire directement par le sentier des douaniers, ou depuis la rue du Meunier.
En arrivant on remarque en premier une grosse pierre qui présente des traces de taille en forme de cupules
A cause des trous répartis à la surface de la pierre, ce dolmen se nommait auparavant le Dolmen de la Pierre Creusée. Il était fréquent de creuser des abreuvoirs dans les pierres de pays.
Vue du Dolmen avec ses pierres disséminées. Il est interdit de rentrer dans la zone protégée qui est un est un site archéologique, mais on peut aisément observer le tout depuis l'extérieur. Certaines pierres sont en micaschiste.
La vue du côté le plus bas du monument qui surplombe la côte. 
La suite de la promenade sur le sentier des douaniers peut vous conduire au prochain dolmen, celui de la boutinardière.
Dolmen de la Boutinardière
Dans le lieu dit Monval, dans un centre de vacances, se trouve un dolmen encore très bien conservé. C'est le Dolmen de la Boutinardière, fort joli.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog